PADIS

Pubblicazioni Aperte DIgitali Sapienza > SCIENZE GIURIDICHE > DIRITTO INTERNAZIONALE E DELL'UNIONE EUROPEA >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10805/1566

Title: La position du droit international dans l'ordre juridique congolais et l'application de ses normes
Authors: KAZADI MPIANA, JOSEPH
Tutor: FOCARELLI, CARLO
Keywords: droit conventionnel, droit dérivé des organisations internationales, droit international général, droit constitutionnel congolais, les organisations internationales africaines, les crimes internationaux, le Statut de la cour Pénale internationale, cours et tribunaux congolais
Issue Date: 28-Jun-2012
Abstract: Aux termes de l’article 215 de la Constitution congolaise les traités et accords internationaux régulièrement conclus ont une autorité supérieure à celle des lois sous réserve pour chaque traité ou accord international de son application par l’autre partie. L’article 153, alinéa 4 renchérit en plaçant les traités et accords internationaux parmi les sources de droit applicables par les juridictions congolaises, tant civiles que militaires. Ces deux dispositions, surtout l’article 215 repris dans un style presque identique depuis la Constitution de 1964, fondent l’approche moniste congolaise de droit international avec primauté de ce dernier selon l’unanimité de la doctrine et jurisprudence congolaises. Une telle approche s’inspirerait du droit français dont se rapproche le droit congolais en matière de conclusion des traités et de leur rapport avec le droit interne. Après une analyse approfondie de la question tant du point de vue théorique que pratique, l’auteur de ces lignes aboutit à cette conclusion : l’approche congolaise du droit international s’inscrit dans le dualisme et que la primauté du droit international n’est pas constitutive d’un rapport hiérarchique, mais se traduit par une préférence, pas absolue, de la norme internationale au détriment de la norme interne. Cette approche dualiste ne se réduit pas uniquement au droit conventionnel, mais s’étend également à d’autres sources de droit international, principalement aux actes normatifs des organisations internationales. Au moment où le juge congolais « s’internationalise » notamment par le biais de l’application du Statut de Rome de la Cour pénale internationale et devant l’imminence de l’entrée en vigueur du droit découlant de l’OHADA dans le droit interne congolais, une réflexion approfondie sur les rapports entre le droit international et le droit congolais s’est avérée indispensable.La présente thèse constitue ainsi une précieuse contribution destinée non seulement aux praticiens du droit, mais aussi aux pouvoirs publics. Mots clés : applicabilité directe, accords et traités internationaux, crimes internationaux, primauté, droit dérivé, organisations internationales, droit international général, constitution congolaise, treaty making-power, autorisation parlementaire, conclusion régulière, jurisprudence congolaise.
URI: http://hdl.handle.net/10805/1566
Research interests: Droit international public, droit international humanitaire, droit international pénal, droit des organisations internationales, droit des organisations internationales africaines, droit constitutionnel, droit de l'Union européenne, droits de l'homme
Personal skills keywords: Expertise en matière des droits de l'homme et recherche en droit constitutionnel et droit international
Appears in PhD:DIRITTO INTERNAZIONALE E DELL'UNIONE EUROPEA

Files in This Item:

File Description SizeFormat
La position du droit international dans l'ordre juridique congolais et l'application de ses normes.pdfThèse de doctorat en droit international et de l'Union européenne6.24 MBAdobe PDF

File del Curriculum Vitae:

CurriculumVitae.pdf 270.21 kBAdobe PDF


This item is protected by original copyright

Recommend this item

Items in PADIS are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback Sviluppo e manutenzione a cura del CINECA